Appel à contributions / Call for papers

(Scroll down for English translation)

Les désignations disciplinaires et leurs contenus:
le paradigme des studies

Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité
Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
18-20 janvier 2017
Date limite de soumission des propositions: 15 mars 2016

Depuis les années 1960-70, une multitude de champs de recherche pluri-, inter- ou
transdisciplinaires thématiques désignés par le vocable studies ont émergé et se sont
institutionnalisés dans le monde anglophone : cultural studies, gender studies, postcolonial
studies, childhood studies, conflict studies, etc. Leur adoption en France a été plus récente,
limitée et circonspecte.

Ce colloque organisé par le laboratoire Pléiade (Université Paris 13, EA 7338) se propose de
réfléchir d’un point de vue historique et épistémologique sur les studies et leur adoption (ou
non) par les chercheur·es francophones, ainsi que sur la circulation et la traduction de leurs
textes théoriques fondateurs.

Nécessairement réflexives, les communications s’intéresseront aux différences et aux ressemblances épistémologiques et/ou historiques entre les studies anglophones et les domaines de recherche équivalents dans les pays francophones. Elles pourront également étudier les cas où il existe un domaine de recherche dans une aire linguistique, mais pas de domaine unifié équivalent dans l’autre aire linguistique (exemples: les childhood studies dans le monde anglophone, les sciences de l’information et de la communication dans le monde francophone).

Les propositions de posters sont également les bienvenues.

Les communications pourront porter sur l’une des questions suivantes:

  • L’histoire et les institutions de la recherche dans studies/études spécifiques, dans les aires anglophone et francophone.
  • L’étude comparée des structures institutionnelles, des contraintes financières ou des contextes idéologiques qui ont favorisé la genèse de studies spécifiques et/ou ont été des obstacles à leur importation dans le monde francophone.
  • Etudes comparées des modalités actuelles d’organisation collective de la recherche en studies/études et de son évaluation.
  • L’étude comparée des modalités de la conception, de l’organisation et de la mise en place des formations en studies/études.
  • Les modalités de l’appropriation et de l’importation de tel ou tel type de studies par les francophones (contexte socioculturel, institutionnel, etc.); la réception des « études » francophones dans le monde anglophone.
  • Les influences réciproques et transferts culturels, questions de légitimité et d’acceptation par les institutions (exemples: l’importance de la French Theory aux Etats-Unis; l’image parfois négative des studies en France, mais aussi dans les pays anglophones).
  • Etudes comparées des théories et méthodes utilisées par les studies et les études.
  • Les passeurs: études de cas (chercheur·es influent·es ayant travaillé dans les deux aires linguistiques et culturelles et oeuvré au transfert des studies vers le domaine francophone).
  • Les questions d’édition: comparaison des situations des éditeurs, de la diffusion des textes-clés dans les différentes studies; les traductions des textes-clés; les textes non encore traduits.
  • La culture des studies: y a-t-il un socle de lectures commun aux studies/études?
  • Etudes comparées de la façon dont les studies/études sont définies et délimitées. Etudes comparées de studies/études antagonistes ou adjacentes (ex: cultural studies et media studies vs sciences de l’information et de la communication; American studies vs études américaines; critical discourse analysis vs analyse du discours vs autres approches de l’analyse du discours; sexuality studiesqueer studiesgender studieswomen’s studies et leurs équivalents francophones).  
  • Les objectifs de la recherche: rôle comparé des studies et des études dans l’évolution de la définition et de la légitimité d’objets auparavant « illégitimes » (exemple: la pornographie).
  • L’émergence comparée de nouvelles déclinaisons du paradigme (exemple: les trans studies): pourquoi? Quel est l’avenir de ce genre de recherches?
  • Le rapport des studies/études avec les disciplines traditionnelles en LSHS (sociologie, histoire, philosophie, littérature, etc.).
  • Axiologie: la place du positionnement politique et du militantisme des chercheur·es dans les studies et les études, études comparées de l’implication des studies et des études dans les débats de société.
  • Les stratégies des chercheur·es francophones pour être visibles et audibles face à l' »impérialisme académique » anglophone (expression de David Morley).

Dates importantes

Soumission des propositions de communication: 16 mars 2016 (voir ci-dessous pour les modalités)
Notification de la décision du comité scientifique: 30 juin 2016
Programme disponible à partir du 15 juillet 2016
Dates du colloque: 18-20 janvier 2017

Comité d’organisation et comité scientifique

Voir la page A propos.

Envoi des propositions de communication

Les propositions de communication ou de poster, en français ou en anglais, sont à déposer pour le 15 mars 2016, exclusivement sur la plateforme Easychair (cliquer sur le lien pour soumettre). Elles doivent être accompagnées des informations suivantes:

  • nom de l’auteur;
  • établissement et laboratoire;
  • courriel;
  • résumé de 300-400 mots spécifiant « proposition de communication » ou « proposition de poster »;
  • 3 à 5 mots-clés ;
  • courte notice bio-bibliographique.

Contact

studiesconference@gmail.com


Reflecting on the Studies/Etudes Paradigms

Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité
Conference venue: Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
18-20th January  2017
Deadline for paper and poster submissions: 15th March 2016

In the 1960’s and 1970’s, many pluri-, inter- and interdisciplinary thematic research fields emerged and have since become institutionalized in the English-speaking world, under the general heading of « studies » — cultural studies, gender studies, postcolonial studies, childhood studies, conflict studies, etc. Conversely, it is only recently that French researchers have begun to work within these fields, and this late start has been diffident and limited.

We encourage reflexive contributions that will provoke discussion and debate about the historical/epistemological differences and similarities between the various studies in English-speaking countries and the equivalent research fields in French-speaking countries. We also seek cases in which there is a research field in one linguistic area but no unified equivalent in the other linguistic area (e.g., childhood studies in the Anglophone world, or sciences de l’information et de la communication in the Francophone world).

We are also looking for poster propositions.

Themes:

We anticipate contributions related, but limited to, the following themes:

  • The history/genealogy and institutional structures of specific « studies » in the Francophone and Anglophone worlds.
  • Comparisons of the institutional structures, financial constraints, or ideological frameworks that supported the genesis of specific « studies » / hindered their importation in the Francophone world.
  • Comparisons of the current organizational structures of research and research evaluation in studies/ »études ».
  • Comparisons of the design, organization and implementation of educational programs in studies and « études ».
  • The ways in which Francophone researchers have appropriated and imported specific « studies »; the reception of the French « études » in the Anglophone world.
  • Cross-cultural influences and transfers; questions of legitimacy and institutional acceptance (e.g. the importance of « French Theory » in the US; the sometimes negative image of the various studies in either, or both linguistic spheres).
  • Comparisons of the theories and methods used in studies and « études ».
  • The go-betweens: case studies of influential researchers who have worked in both linguistic (and cultural) areas and have been instrumental in the transfer of specific studies from the Anglophone to the Francophone world.
  • Comparisons of publishing contexts; the circulation of key texts in the different studies. Translated and untranslated key texts.
  • Comparisons of reading lists: is there a common culture of the studies/ »études »?
  • Comparisons of the manners in which studies/ »études » are defined and delimited. Comparisons of antagonistic or adjacent subfields (e.g. cultural studies and media studies vs sciences de l’information et de la communication; American studies vs études américaines; critical discourse analysis vs analyse du discours vs other approaches to discourse analysis; sexuality studies, queer studies, gender studies, women’s studies and their French equivalents).
  • Case studies of research topics: comparisons of the roles played by the various studies and their Francophone equivalents in defining and legitimizing previously « illegitimate » research topics (e.g. pornography).
  • Comparisons of the emergence of new studies (e.g. trans studies): why? What is the future of such research?
  • Comparisons of studies and « traditional » disciplines (sociology, history, philosophy, literature, etc.); what are researchers’ expectations in terms of productivity and creativity?
  • Axiological comparisons of the political positioning and radicalism of researchers in the various studies; comparisons of the ways in which researchers working in the various studies and « études » have been involved (or not) n social debates.
  • The Francophone researcher and Anglophone « academic imperialism » (David Morley).

Important dates

Deadline for submission of abstract: 16th March 2016
Decision of acceptance: 30th June 2016
Final programme available: 15th July 2016
Conference: 18-20th January 2017

Conference committee and scientific committee

See the  A propos page.

Paper and poster submission guidelines

All paper or poster proposals, in English or French, must be submitted through EasyChair (follow the link to submit).

They must include the following informations:

  • name or author;
  • affiliation details;
  • email address;
  • an abstract of 300-400 words specifying « proposal for paper » or « proposal for poster »;
  • 3-5 keywords;
  • short author biography.

Contact

studiesconference@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *